mercredi 3 octobre 2018

RETOUR SUR LA CONFÉRENCE DU 27/09




Jeudi 27 septembre, une cinquantaine de personnes a répondu présente à l’invitation de l’association et a assisté à la conférence donnée par Régis Moreau sur les seigneurs de Crépy-Nanteuil au Moyen-Âge (XIe -XIIIe siècles) dans le cadre du cycle de conférences des «Jeudis du musée».
C’est dans le cadre majestueux de la Grande Salle du château de Crépy que notre vice-président a pu développer son propos face à un auditoire largement composé de membres de l’association, des amis d’Aquilon, de nombreux crépynois toujours curieux de l’histoire de leur ville mais aussi d’innombrables statues (muettes celles-ci) de la magnifique collection du musée de l’Archerie et du Valois. Un écrin, on ne peut plus adapté au sujet proposé, au cœur des débats, des imbroglios des successions des deux familles. Le sujet pourrait perdre celui ou celle qui écoute d’une oreille inattentive. En effet, entrer dans le secret des familles de Crépy et de Nanteuil n’est pas forcément aisé, d’autant plus que leurs liens avec la couronne n’ont pas toujours été d’une grande clarté. Régis Moreau a réussi grâce à une animation vidéoprojetée à éclaircir cette chronologie seigneuriale sous la forme d’arbres généalogiques simplifiés et comparés et de cartes dynamiques.
Dès lors, les protagonistes ayant été présentés, le public a pu mieux comprendre leur impact sur le bâti médiéval crépynois dont la complexité architecturale n’a rien à envier à leurs différents propriétaires. En effet, bien des idées reçues sur le château (à vrai dire un palais urbain et non un château fort), sur l’orientation des volumes, sur les différentes seigneuries qui se partagent alors l’éperon et bien d’autres encore sont tombées ce soir. Nul doute qu’en sortant, chacun a pu constater que bien des informations erronées circulent encore sur l’édifice et sur les Crépy-Nanteuil. C’était bel et bien l’objectif de cette conférence.
Un grand merci à la directrice du musée Marion Roux-Durand et à toute son équipe pour l’accueil chaleureux reçu par Hist&A.
Thierry Abran

Aucun commentaire:

Publier un commentaire